Début Précedente [ 132 / 165 ] Suivante Fin

le mercredi 19 avril 2006 vers 19:49 , éric dewitte a écrit :

bonsoir je recherche des bons danseurs de claquettes irlandaises dans le nord as de calais pour créer un groupe et peut etre un spectacle
si des groupes de musiciens (musique irlandaise) recherche un danseur pour accompagner leur groupe je suis partant et dispo
merci
0630754259

le vendredi 14 avril 2006 vers 8:28 , dominique a écrit :

Hé ! Que voilà belle prose Olivier ! Pour ma part, pecheresse je crois, j'aime la bonne bière (mais point les fumées) le bon cidre, avec modération, puisqu'il nous faut conduire.
Laisses-nous nos petits travers et plaisirs ...
Je te laisse les tisanes et le chocolat sans rancoeur.

le jeudi 13 avril 2006 vers 12:46 , OlivierL@MusicTrad a écrit :

Réflexion sur les débits de boisson, suite.

Sans prétendre être un "athlète",
entre picoler et conduire la danse, j'ai choisi la seconde alternative ;
et ne prétendrais guère aux bras d'une cavalière si, en outre mes quarante ans
je portais sur elle un souffle de barrique et la démarche d'une bourrique.

J'enfoncerai le clou planté par Yannick ou Elfi : nous consomons ce qui est bon,
et les cafetiers obtiendront mes picaillons et mes compliments sans réticence
quand ils appliqueront, par exemple, les recettes suivantes
- pour faire du thé, il faut une théière, des feuilles de thé, de l'eau chaude
( investissement : 20 par théière, feuilles de thé : 0,1 à 0,3 par ration ;
à comparer au prix des machines à bière ou à café et des matières afférentes )
- même remarque pour obtenir d'autres infusions ou décoctions
dont la variété et la saveur n'envient rien aux vins et bières
( menthe, thym, lavande, sauge, gingembre, rooibos, clou de girofle...)
- pour faire un bon chocolat, il faut plus de cacao que de sucre ;
proscrire donc les poudres "chocolatées" : on peut obtenir aussi insipide,
mais beaucoup moins cher en mélangeant cacao et sucre achetés séparément.
- même remarque pour les jus de fruits : quatre litres d'erzatz à 25% de jus
coûtent plus cher qu'un litre de pur jus additionné de trois litres d'eau,
sans compter toutes les saloperies additionnelles qu'on évite ainsi.
- une bonne soupe nourrit, désaltère et ne laisse pas de traces de vomi.

Certains organisateurs croient faire recette en ne vendant que de la bière,
mais ont-ils vraiment compté le coût des effets délétères de cette politique ?
- nettoyer les détritus laissés par la clientèle de ce genre de boisson
- parer aux risques de bagarres et de déprédations
- perdre, à long terme, la fréquentation des amateurs de trad
- favoriser la dépendance à l'alcool de nombre de jeunes gens
( qui fréquente encore Saint Chartier a vu de quoi il retourne )

Enfin, il me semble plus juste, plus simple, plus direct de financer la fête
par le tarif des entrées, quitte à l'élever, que par la buvette accessoire.
Cela met à contribution tous ceux qui profitent de la musique et du plancher
et je serai moins gêné de payer les violons du bal - ce pour quoi j'y viens
que de m'obliger à faire un détour par la buvette pour cela.

le jeudi 13 avril 2006 vers 9:48 , MORDS-LE-VENT a écrit :

Réflexions sur les débits de boissons: Les danseurs folks sont devenus des sportifs, ils ne picolent plus ils ne boivent que de l'eau. Ce n'est plus possible de boucler son budget avec le bar, nous avons affaire à des gymnastes rythmiques, je plaisante bien sûr!M-L-V actuellement reverse 2.-fs par entrée à ceux qui prennent le risque de tenir le bar( lieu de ralliement de convivialité et d'échanges)pour qu'ils s'en sortent avec un petit benef ,nous, nous sommes depuis longtemps des militants qui ne faisons ancun bénéfice ni sur le bal ni comme musicien et nous compensons par d'autres ' activités '.Bienvenus au club, en tout cas nous ne sommes pas prêt d'arréter, en Suisse Romande nous ne sommes pas les seuls et constatons avec satisfaction qu'une partie de la relève est prête . . . .à suivre

le dimanche 9 avril 2006 vers 22:12 , quark a écrit :

Salut à tous !
Cherche covoiturage pour Gennetines en juillet 2006.
Participation aux frais d'essence
au depart de Lille ou de Paris
Merci
A bientôt !
toute proposition à enria@caramail.com

le dimanche 9 avril 2006 vers 15:46 , MORDS-LE-VENT a écrit :

Très intèressant les messages en ce moment autour des bals folks.Voici notre participation:Pour le cercle circassien, on trouve dans 'Community Dances Manual 1' de l'English Folk Dance And Song Society que THE CIRCASSIAN AND THE BIG CIRCLE(collected by Maud Karpeles in Northumberland)se compose de 2 parties et que la première dansée en'Sicilian Circle's'appelle The circassian circle et que la deuxième est nommèe 'The Big Circle'mais se danse sous la forme de notre cercle circassien à nous folkeux.Ces 2 danses s'enchainaient et servaient souvent de cloture au bal.(voir aussi p26 et 89 du livre des mixers de l'ADP).

le vendredi 7 avril 2006 vers 7:38 , DORNEGAN a écrit :

Bonjour

je suis à la recherche d'une ou plusieurs anches en plastique pour cromorne Soprano de la marque RAMA.
Si par miracle quelqu'un en vendait une, ça m'intéresserait beaucoup, car j'ai cassé la mienne et du coup, n'en trouvant pas, je ne peux plus me servir de mon cromorne. Merci d'avance.
Jean-Michel BARRABES
Groupe DORNEGAN
19 résidence "la Bernon"
78440 Montalet le Bois
Tel: 01 34 75 35 46
Email: jeanmibarrabes@hotmail.fr

le jeudi 6 avril 2006 vers 21:33 , christophe a écrit :

salut
j'habite dans les pyrenees orientales et je recherche un prof de banjo
si vous avez une info merci de me repondre a l'adresse suivante
christophe:
gegechrisa@hotmail.fr
merci

le mardi 4 avril 2006 vers 15:59 , Yannick a écrit :

J'apporterais un petit bémol, Dom. Je suis la première à me jeter sur la buvette, SI c'est BON. Je vois parfois des organisateurs servir des jus d'orange ou du cidre vraiment bas de gamme, alors je prevois aussi une bouteille d'eau. En plus c'est l'occasion de faire la promo des producteurs locaux.
NB le cidre servi aux 10 ans de Cachan etait vraiment excellent :)))))

le mardi 4 avril 2006 vers 13:56 , dominique a écrit :

Je comprends ton mécontentement quant aux habitudes culturelles des participants aux bals trads. Il y a dans le mouvement, dit folk à l'origine, (années 70) un refus de la société de consommation, et donc, du geste d'achat.

Seulement, sans tomber dans une société dite de consommation, on doit admettre que l'argent doit circuler pour que des actions puissent être entreprises.

Il faudrait une prise de conscience collective à ce sujet ...

Historique des discussions : [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20] [21] [22] [23] [24] [25] [26] [27] [28] [29] [30] [31] [32] [33] [34] [35] [36] [37] [38] [39] [40] [41] [42] [43] [44] [45] [46] [47] [48] [49] [50] [51] [52] [53] [54] [55] [56] [57] [58] [59] [60] [61] [62] [63] [64] [65] [66] [67] [68] [69] [70] [71] [72] [73] [74] [75] [76] [77] [78] [79] [80] [81] [82] [83] [84] [85] [86] [87] [88] [89] [90] [91] [92] [93] [94] [95] [96] [97] [98] [99] [100] [101] [102] [103] [104] [105] [106] [107] [108] [109] [110] [111] [112] [113] [114] [115] [116] [117] [118] [119] [120] [121] [122] [123] [124] [125] [126] [127] [128] [129] [130] [131] [132] [133] [134] [135] [136] [137] [138] [139] [140] [141] [142] [143] [144] [145] [146] [147] [148] [149] [150] [151] [152] [153] [154] [155] [156] [157] [158] [159] [160] [161] [162] [163] [164] [165]